| Tyler | Inner Guard | Tracing Board | Middle Chamber | Holy Spirit Watch | Seek | 3° Tour | Keystone Kraft Koncepts |

| Recently Initiated | Video and Audio Files | In Focus | The Morgan Report | F.·.W.·. Magazine | Mailroom |

| Breaking Masonry News | Discussion Forum | Message Board | Blog | Blog | Guestbook | Books | Links |

| Pillars of the Community | Travelling Men | Ancient Landmarks | Memory Work |

| Anti-Masonry: Points of View | Craftyness | A Certain Point Within A Circle |

| Born in Blood | Catechisms of the Made Men | Fellowship |





FreePress-FreeSpeech Banner




freemasons, freemason, freemasonry




Freemasonry Watch




Freemasonry: a door ajar to profanes | Franc-maçonnerie: une porte entrouverte aux profanes




g and compass




L'Alsace
http://www.lalsace.fr/fr/article/2777453,207/Franc-maconnerie-une-porte-entrouverte-aux-profanes.html

Freemasonry: a door ajar to lay

How become a Freemason? What are the meetings? Why this cult of secrecy? The grand master of the GLMF answered these questions Saturday, in Strasbourg.

By Alvezio Buonasorte

02/03/2010

temple Franc-maçonnerie, france freemasonry

The temple of 1st floor of rue Maréchal-Joffre where "outfits" lodge Rouget-de-Lislede the GLMF with the plateau of the "venerable master" behind the stone blocks. Photo d. Gutekunst


Le temple du 1er étage de la rue du Maréchal-Joffre où ont lieu «les tenues» de la loge Rouget-de-Lislede la GLMF, avec le plateau du « vénérable maître », derrière les blocs de pierre. Photos D. Gutekunst

The room was packed Saturday afternoon, at the circle Goethe in Strasbourg, for the conference of Bruno Plancade (read below). The grand master of the GMLF (France mixed Grand Lodge), explained, often with a touch of humour to a "lay" public, but also to "brothers and sisters" - as well as call between them the masons - what is working in Lodge, in a speech entitled: "the masonry for Dummies".

And then at length he answered the questions posed by the public ahead of the first: "Freemasonry is not a sect, because unlike the latter, it is very difficult to enter and easy to get out." The grand master is not a guru, but a president of association type Act 1901. "A Mason who leaves a lodge can also return to the masonry, in the same Lodge, in the same obedience or in another, with the rank, which was his.

After survey initiation

How become a Freemason? "It is sufficient to write: one-third of the 150 000 Freemasons French, of the two million Masons worldwide, are entered in this way", he noted. The other became because one of their relatives were told one day "that he is a Freemason and not regrets." But the path is long, he warned, since it takes about a year and a half to be initiated. Bruno Plancade slipped in passing that "the secular is not a pejorative term, because this comes from pro fanum, which means that he stands before the temple".

He spoke three investigations that three Masters are on the candidate: their accounts are read "the meeting of the passage under the banner" (before the eventual initiation), where the candidate "is held in the temple to himself blindfolded". Bruno Plancade confessed that "farmers and workers are under-represented in the lodges, where there is an over-representation of officials and in particular teachers", considering 10% the masons in the national representation.

He explained as a "required" (a meeting, read guides) begins "at 20 h 15 with the record of the previous record, because the masons are supposed not to speak of the work outside. Then there is sometimes an initiation or a passage to rank, or "a Board, i.e. a presentation with tripe, with many human" subject to the order of the day, followed by "contributions of the companions and the masters, because there is no debate in the lodges. Masons - "sons of light", hence the term from the East - end their interventions, without never be cut, by a "I", as he has done himself at the end of the conference.

Text: Alvezio Buonasorte

Read also:

The lodges of the temples of the rue Maréchal Joffre in Strasbourg"A place of encounter between people from very different backgrounds."


Franc-maçonnerie : une porte entrouverte aux profanes

02/03/2010

Comment devient-on franc-maçon ? En quoi consistent les réunions ? Pourquoi ce culte du secret ? Le grand maître de la GLMF a répondu à ces questions samedi, à Strasbourg.

La salle était comble samedi après-midi, au Cercle Goethe de Strasbourg, pour la conférence de Bruno Plancade (lire ci-contre). Le grand maître de la GMLF (Grande loge mixte de France), a expliqué, souvent avec une pointe d’humour, à un public de « profanes », mais aussi à des « frères et sœurs » — ainsi que s’appellent entre eux les maçons — en quoi consiste le travail en loge, dans une intervention intitulée : « La Maçonnerie pour les nuls ».

Puis il a longuement répondu aux interrogations du public, devançant la première : « La franc-maçonnerie n’est pas une secte, car contrairement à cette dernière, il est très difficile d’y entrer et très facile d’en sortir. Le grand maître n’est pas un gourou, mais un président d’association type loi 1901. » Un maçon qui quitte une loge peut d’ailleurs revenir à la maçonnerie, dans la même loge, dans la même obédience ou dans une autre, avec le grade qui était le sien.

Initiation après enquête

Comment devient-on franc-maçon ? « Il suffit de nous écrire : un tiers des 150 000 francs-maçons français, sur les deux millions de maçons à travers le monde, sont entrés de cette manière », a-t-il noté. Les autres le sont devenus parce qu’un de leurs proches leur a dit un jour « qu’il est franc-maçon et qu’il ne le regrette pas ». Mais le chemin est long, a-t-il prévenu, puisque cela prend près d’un an et demi pour être initié. Bruno Plancade a glissé en passant que « le profane n’est pas un terme péjoratif, car cela vient de pro fanum, ce qui signifie qu’il se tient devant le temple ».

Il a ensuite parlé des trois enquêtes que trois maîtres font sur le candidat : leurs comptes rendus sont lus lors de « la séance du passage sous le bandeau » (avant l’initiation éventuelle), où le candidat « se tient au milieu du temple, face à lui-même les yeux bandés ». Bruno Plancade a avoué que « les agriculteurs et les ouvriers sont sous-représentés dans les loges, où il y a une sur-représentation des fonctionnaires et notamment des enseignants » , estimant à 10 % les maçons au sein de la représentation nationale.

Il a expliqué qu’une « tenue » (une séance, lire repères) débute « à 20 h 15 avec le compte rendu de la tenue précédente, car les maçons sont censés ne pas parler des travaux à l’extérieur ». Il y a ensuite parfois une initiation ou un passage de grade, ou « une planche, c’est-à-dire une présentation avec les tripes, avec beaucoup d’humain » du sujet à l’ordre du jour, suivie « des contributions des compagnons et des maîtres, car il n’y a pas de débats dans les loges ». Les maçons — « les fils de la lumière », d’où le terme d’Orient — terminent leurs interventions, sans jamais être coupés, par un « J’ai dit », comme il l’a fait lui-même à l’issue de sa conférence.

Textes : Alvezio Buonasorte

Lire également :

Les loges des temples de la rue du Maréchal-Joffre à Strasbourg

« Un lieu de rencontre entre des gens d’horizons très différents »


Further Reading

Freemasonry in France, Belgium (E.U.), Monaco and French Africa










Travel to the F.·.W.·. Middle Chamber






powered by FreeFind


Our MasonStoppers Line
Send us in confidence details of cases where you think
Organized Freemasonry has personally hurt yourself,
family, friends, aquaintances, or community. We would
also appreciate any additional background information,
links, and references on Freemasonry and the Occult.
Help us take a bite out of Freemasonry.




13,361,778 (13/02/07)
FastCounter by bCentral

Date Of Raising
June 24, 6000 A.L.

Save this site. Mirror it, if it goes 404.


X Network Banner ExchangeX Network Banner Exchange